EDITO DE LA SEMAINE DU 17 AU 23 AOUT

QUOI DE NEUF AU CENTRE

Disney remet au goût du jour « Peter et Elliott le Dragon »
(de David Lowery dans sa version 2016) avec une histoire différente et passionnante, sur un ton toujours aussi léger, dans une atmosphère simple, moderne et très sobre… Le film a beau être un remake, il n’a pratiquement aucun point commun avec son oeuvre d’origine à part Elliott le dragon. Ses différences avec le film de 1977 sont pourtant ce qui le rend recommandable tant elles sont maîtrisées. Et ça c’est la marque d’un bon remake. Et quel travail visuel de la part de Disney qui s’associe avec WETA Digital (société d’effets spéciaux de Peter Jackson) pour créer ce magnifique dragon vert !

« L’Âge De Glace, les lois de l’univers » de Mike Thurmeier et Galen T. Chu, signe, quatre ans après la sortie de L’Âge De Glace 4 : La Dérive Des Continents, le retour de Scrat, Sid, Manny, Diégo et tout le reste de la joyeuse bande délurée des épisodes précédents. La quête permanente de Scrat pour attraper son insaisissable noisette le catapulte dans l’espace où il déclenche accidentellement une série d’événements cosmiques qui vont transformer et menacer le monde de l’Âge De Glace. Toute la joyeuse bande va devoir se lancer dans une nouvelle aventure pleine de rire, de suspens, et d’action pour enrayer la menace qui pèse sur le monde.

Bon cinéma. Xavier

EDITO

« Je n’aime pas rogner sur la forme narrative.
J’ai besoin que chaque décision prise par les protagonistes (…) paraisse crédible (…). Même si le réalisme primait sur le reste, je voulais quand même qu’il y ait des moments magiques qui sont la définition même du cinéma. »

Maren Ade

« Toni Erdmann », de la réalisatrice allemande Maren Ade, notre coup de cœur lors du dernier festival de Cannes, est un petit bijou décalé et plein d’humour qui relate les relations compliquées qu’entretiennent un père et sa fille. Winfried, retraité, a vécu une jeunesse contestataire en réaction au passé sombre de l’Allemagne nazie. Espiègle, libertaire, sensible, audacieux, il semble avoir échoué dans son désir d’inculquer ses propres valeurs à sa fille et communique difficilement avec elle. Ines, cadre supérieure ambitieuse, sans état d’âme, poursuit une carrière dans un cabinet d’audit international situé à Bucarest, dans une Roumanie en plein essor commercial.

Alors que nos écrans sont envahis des images des J.O de Rio, « La couleur de la victoire », de Stephen Hopkins, est un biopic mettant en lumière l’histoire d’une figure emblématique afro-américaine, Jesse Owens, petit-fils d’esclave qui humilia Hitler et l’Allemagne nazie lors des jeux olympiques de Berlin en 1936. Outre le racisme, l’antisémitisme, la collaboration, la résistance, ce film interroge les humiliations infligées aux Noirs par l’Amérique blanche.

Que votre semaine cinématographique soit belle !
Frédérique

EDITO DE LA SEMAINE DU 10 AU 16 AOUT

QUOI DE NEUF AU CENTRE

Avec  » Florenc Forster Jenkins «  Stephen Frears nous donne à voir le film biographique d’une riche héritière atteinte d’une personnalité narcissique, évidemment accompagnée d’excentricité et de théâtralisation. Outre l’effet comique mais dramatique de ce biopic, on est enclin à trouver Florence Foster Jenkins pathétique et à accuser ses « admirateurs » opportunistes et son mari médecin aristocrate amoureux, de la pousser dans son délire de cantatrice célèbre. Il s’agit d’une histoire qui interroge pour le moins; nous avons vu en 2015 la version francisé et romancé de Xavier Giannoli: Marguerite.

« L’Âge De Glace, les lois de l’univers » de Mike Thurmeier et Galen T. Chu, signe, quatre ans après la sortie de L’Âge De Glace 4 : La Dérive Des Continents, le retour de Scrat, Sid, Manny, Diégo et tout le reste de la joyeuse bande délurée des épisodes précédents. La quête permanente de Scrat pour attraper son insaisissable noisette le catapulte dans l’espace où il déclenche accidentellement une série d’événements cosmiques qui vont transformer et menacer le monde de l’Âge De Glace. Toute la joyeuse bande va devoir se lancer dans une nouvelle aventure pleine de rire, de suspens, et d’action pour enrayer la menace qui pèse sur le monde.

Bon cinéma. Xavier

EDITO

Alors que nos écrans sont envahis des images des J.O de Rio,
« La couleur de la victoire », de Stephen Hopkins, est un biopic mettant en lumière l’histoire d’une figure emblématique afro-américaine, Jesse Owens, petit-fils d’esclave qui humilia Hitler et l’Allemagne nazie lors des jeux olympiques de Berlin en 1936. Outre le racisme, l’antisémitisme, la collaboration, la résistance, ce film interroge les humiliations infligées aux Noirs par l’Amérique blanche.

Porté par des acteurs brillants, Ricardo Darin et Javier Camara, le dernier film, « Truman », du réalisateur catalan, Cesc Gay, récompensé par 5 Goya, nous conte avec humour légèreté et tendresse l’histoire d’un homme condamné par la maladie, des retrouvailles avec son ami et ancien amant, de ses préoccupations pour trouver un nouveau maître à son chien, de leurs adieux et de leur capacité à faire face à l’adversité.

« D’une famille à l’autre » est le dernier film d’Anna Muylaert, cinéaste brésilienne dont nous vous avions déjà proposé « Une seconde mère ». Sensible aux thèmes de l’amour filial et maternel, des rapports de classe, des transferts affectifs, la réalisatrice, s’inspirant de faits réels, nous entraîne sur les pas d’un adolescent androgyne, discret, timide contraint à 17 ans de retourner dans sa famille biologique après que l’on ait découvert qu’il avait été kidnappé à la maternité.

« Carmina », matrone redoutable, affectueuse et manipulatrice, décide, avec la complicité de sa fille, de cacher pendant quelques jours la mort de son mari pour toucher son ultime pension. Comédie loufoque, teintée d’humour noir, ce film de Paco Leon, nous parle avec cynisme de ces mères, gardiennes féroces et rusées de leurs progénitures, prêtes à tout pour défendre les leurs.

Belles projections à tous ! Frédérique

PETER ET ELLIOTT LE DRAGON

Actuellement au CENTRE

PETER ET ELLIOTT LE DRAGON (1H42) Aventure, Comédie, Fantastique, Famille
SORTIE NATIONALE LE 17 AOUT
Etats-Unis
De : David Lowery / Avec : Oakes Fegley, Bryce Dallas Howard, Robert Redford

Depuis de longues années, M. Meacham, un vieux sculpteur sur bois, régale les enfants du coin avec ses histoires sur un féroce dragon qui vivrait au plus profond de la forêt voisine. Pour sa fille Grace, garde forestière de son état, tout ceci n’est que contes à dormir debout… jusqu’au jour où elle fait connaissance avec Peter. Ce mystérieux petit garçon de 10 ans – qui dit n’avoir ni famille ni foyer – assure qu’il vit dans les bois avec un dragon géant baptisé Elliott. Et la description qu’il en fait correspond étonnamment à celui dont parle son père… Avec l’aide de la jeune Natalie – la fille de Jack, le propriétaire de la scierie -, Grace va tout mettre en oeuvre pour découvrir qui est vraiment Peter, d’où il vient, et percer le secret de son incroyable histoire…

EDITO DE LA SEMAINE DU 3 AU 9 AOUT 2016

EDITO

« « Truman » tente essentiellement de donner un sens à la perplexité, à l’incertitude et à l’inconnu. C’est un enchevêtrement de comédie et d’émotion, d’ironie et de tendresse. Un mélange de sentiments destiné à faire rire, pleurer et sourire ».

Cesc Gay

Porté par des acteurs brillants, Ricardo Darin et Javier Camara, le dernier film, « Truman », du réalisateur catalan, récompensé par 5 Goya, nous conte avec humour légèreté et tendresse l’histoire d’un homme condamné par la maladie, des retrouvailles avec son ami et ancien amant, de ses préoccupations pour trouver un nouveau maître à son chien, de leurs adieux et de leur capacité à faire face à l’adversité.
« D’une famille à l’autre » est le dernier film d’Anna Muylaert, cinéaste brésilienne dont nous vous avions déjà proposé « Une seconde mère ». Sensible aux thèmes de l’amour filial et maternel, des rapports de classe, des transferts affectifs, la réalisatrice, s’inspirant de faits réels, nous entraîne sur les pas d’un adolescent androgyne, discret, timide contraint à 17 ans de retourner dans sa famille biologique après que l’on ait découvert qu’il avait été kidnappé à la maternité.
« Carmina », matrone redoutable, affectueuse et manipulatrice, décide, avec la complicité de sa fille, de cacher pendant quelques jours la mort de son mari pour toucher son ultime pension. Comédie loufoque, teintée d’humour noir, ce film de Paco Leon, nous parle avec cynisme de ces mères, gardiennes féroces et rusées de leurs progénitures, prêtes à tout pour défendre les leurs.
A travers l’histoire de Samir, grand dégingandé maladroit tombant amoureux d’une maitre-nageuse, Solweig Anspach, dans
« L’Effet Aquatique », nous transporte de la piscine de Montreuil aux espaces sauvages islandais. Comédie posthume, poétique, ce film nous parle avec humour et tendresse de petites choses de la vie incongrues et cocasses.

Belles projections !! Frédérique

QUOI DE NEUF AU CENTRE

 » Genius » Premier long métrage du metteur en scène de théâtre britannique Michael Grandage, est un biopic dans lequel deux personnalités interdépendantes sont à l’honneur : un écrivain et son éditeur… Le premier étant le fruit du deuxième jusqu’à… un certain point ! Une collaboration qui devient amitié, voire davantage tellement ces deux hommes ont négligé tout le reste, maîtresse d’un côté, famille et enfants de l’autre, pour accoucher de deux livres. L’histoire d’amour entre eux est sous-jacente, leurs scènes de ménage en ont l’authenticité avec des romans en guise de progéniture…. Il y a dans ce film une exigence et une volonté de raconter une histoire par le biais des mots qui le rendent infiniment précieux et touchant.

« L’Âge De Glace, les lois de l’univers » de Mike Thurmeier et Galen T. Chu, signe, quatre ans après la sortie de L’Âge De Glace 4 : La Dérive Des Continents, le retour de Scrat, Sid, Manny, Diégo et tout le reste de la joyeuse bande délurée des épisodes précédents. La quête permanente de Scrat pour attraper son insaisissable noisette le catapulte dans l’espace où il déclenche accidentellement une série d’événements cosmiques qui vont transformer et menacer le monde de l’Âge De Glace. Toute la joyeuse bande va devoir se lancer dans une nouvelle aventure pleine de rire, de suspens, et d’action pour enrayer la menace qui pèse sur le monde.

Bon cinéma. Xavier

Le Centre / Le Club gap