QUOI DE NEUF AU CENTRE

« La fille du patron » de et avec Olivier Loustau, (notamment vu chez Kechiche), qui interprète le chef d’atelier d’une usine textile en difficulté. Arrive une ergonome qui se trouve être la fille du patron, et qui rêve de fuir l’autorité paternelle. L’intrigue amoureuse qui va se nouer est pleine de subtilité. Autour, gravite le club de rugby de l’usine avec ses valeurs de camaraderies et d’amitié. Un premier film esthétique et sensible.

« Tout schuss » de François Prévôt-Leygonie et Stephan Archinard , une comédie fraiche et déjantée ou pour reconquérir sa fille, un père égocentrique s’immisce dans la classe de neige de celle-ci.

« La vie trés privée de Monsieur Sim » de Michel Leclerc, est un road movie délicat, amusant, frais, profond. Jean-Pierre Bacri se bonifie avec l’âge et est vraiment au sommet de son art. Il arrive à naviguer d’une émotion à une autre avec une facilité déconcertante.

« Snoopy et les peanuts » de Steve Martino. Plus de 50 ans après la naissance de Snoopy, sous les coups de crayon de Charles M. Schulz, le comic strip débarque sur grand écran. En conservant le trait minimaliste caractéristique de l’œuvre originale. Les traits de crayon qui animent ces bouilles d’enfants bien rondes apportent un cachet certain et une esthétique singulière.

Bon cinéma. XAVIER pour le Centre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.