Archives de catégorie : Uncategorized

ÉDITO DE LA SEMAINE DU 7 AU 13 OCTOBRE

QUOI DE NEUF AU CENTRE

« Premiers crus » de Jérôme Le Maire,
un scénario original sur un milieu qui n’a pas souvent été abordé, un beau tableau à la gloire de cette belle terre de Bourgogne. Les arômes épicés avec quelques notes de réglisse… Sa bouche ronde et équilibrée nous emporte dans cette saga familiale, qui se goute un peu comme un vin, avec une certaine intimité et du « plaisir en bouche ».
Lanvin assure une fois de plus en grincheux au cœur tendre.
Samedi soirée dégustation de vins / film a partir de 20h

« Boomerang » de François Favrat, adaptation du roman de Tatiana de Rosnay,
nous plonge au cœur d’une histoire de famille pleine de non-dit. Un frère et une sœur sont à la recherche du passé. Mensonges, trahison, pression, amour, routine, rencontres…Une grande performance de Laurent Lafitte, décidément capable de tout jouer.

Et toujours à l’affiche pour le plus grand bonheur des petits et des grands : « Les minions » spin-off de «Moi, Moche et méchant», plein d’inventivité qui nous mènent vers des sommets d’absurdité à nous tordre de rire.

Xavier pour le Centre

L’ÉDITO

« La musique est la seule chose que je comprenne »
Fred (Michael Caine) dans « Youth » de Paolo Sorrentino.

Parmi les oubliés du palmarès du Festival de Cannes il y a « Youth », de Paolo Sorrentino.
Réalisateur presque autant méprisé qu’adulé, nous l’avions cependant adoré avec « La Grande Bellezza » et il nous a subjugué dans cet opus qui ne cesse d’explorer le sens de la vie chez les moins démunis. Film ambitieux, poétique, cynique et plein d’humour, « Youth », en rendant hommage aux maîtres du cinéma italien (Rosi, Fellini…), interroge sur la vieillesse, le désir, la beauté, la jeunesse, l’amour et tout simplement le temps qui passe.
Autre découverte, « Les Chansons que mes frères m’ont apprises » de Chloé Zao, est un premier film très touchant sur la vie d’une réserve indienne dans le Dakota du sud. Dans une communauté minée par la drogue et l’alcool, entre espérance, recherche d’identité, désir de maintenir les traditions, besoin d’émancipation et la tentation de l’exil, cette œuvre singulière nous plonge au sein d’une famille et des liens filiaux qui unissent un frère et une sœur. Le samedi 17 octobre à 20h30, ciné débat animé par Jean­Marc Bertet , spécialiste des Sioux Lakotas.
« Vierge Sous Serment », de la réalisatrice Laura Bispuri. Mark quitte l’Albanie où, il, elle, a fait vœu de chasteté pour échapper à un mariage forcé et vivre selon le Kanun, un code de droits réservé aux hommes. En Italie, il,elle retrouve sa cousine émigrée. Loin des lois ancestrales, il, elle apprend à redevenir Hana. Le vendredi 9 octobre, après la projection de 20h30, en partenariat avec le Planning Familial, ciné débat autour du film.
« Marguerite », le dernier film de Xavier Giannoli. Riche héritière, extravagante, fantasque, passionnée d’art lyrique, Marguerite veut devenir cantatrice. Le seul souci, elle chante incroyablement faux.

Belles projections à tous, Frédérique

ÉDITO DE LA SEMAINE DU 7 AU 13 JANVIER

Un jour, un homme religieux, profondément attaché au guide suprême
et au président Ahmadinejad me demanda : « Au fond, qu’est­ce que tu reproches à la République Islamique ? » Je lui ai répondu : « je lui reproche de me faire constamment sentir que je ne suis pas chez moi. Vous les religieux, on dirait que l’Iran vous appartient. Je voudrais que vous compreniez que moi aussi, je suis iranien. ».
Mehran Tamadon.

C’est avec trois nouveaux films que commence cette nouvelle année 2015.

« Coming Home » de Zhang Yimou (réalisateur d’ « Épouses et Concubines » et « Le Sorgho Rouge »), raconte l’histoire d’une femme qui souffre d’amnésie et ne reconnaît pas son mari qui revient après plusieurs années passées dans les prisons chinoises.
« Iranien » de Mehran Tamadon est un huis clos dans lequel l’auteur réussit sur le ton de l’humour, à réunir quatre mollahs pour débattre de la question : « comment vivre ensemble, quand on est soi même athée, dans un pays où le pouvoir est aux mains des fondamentalistes religieux » ?
« Whiplash », le très beau film musical de Damien Chazelle, quatre fois primé, dans lequel Andrew, jeune batteur prodige, rêve de devenir un grand musicien de Jazz. Il intègre, au conservatoire de Manhattan, une classe dirigée par un personnage tyrannique, cynique, despotique, mais chef d’un excellent orchestre de jazz. Ce beau film, sur la filiation et la transmission, pose une éternelle question : « les grands artistes naissent-­ils dans la souffrance et la douleur » ?
Enfin, pour ravir petits et grands, à partir de trois ans, qui attendent la neige qui hélas ne tombe pas, un ciné ­goûter :« De la Neige pour Noël » de Rasmus A. Sivertsen, un conte inspiré d’une histoire norvégienne.

Avec tous mes vœux cinématographiques pour cette nouvelle année.